Pierre et Gilles exposent leurs "héros" à la galerie Templon!

plan2Galerie Daniel Templon
30 Rue Beaubourg
75003 Paris

Après avoir illuminé le musée d’Orsay cet hiver lors de l’exposition Masculin/Masculin , le duo d’artistes stars Pierre et Gilles revient au printemps et dévoile un ensemble inédit d’oeuvres consacrées au thème des ‘Héros’. 

P&G_LE PRINTEMPS ARABE_BD

Figures mythologiques de l’Antiquité, supers héros de la culture populaire, jeune insurgé  du Printemps arabe ou couple homosexuel ‘mariés pour tous’, Pierre et Gilles questionnent la notion d’héroïsme sous toutes ses formes, des plus classiques aux plus contemporaines, par le biais de la figure emblématique du héros (musclé et court-vêtu de préférence!).

Pour ceux qui connaissent déjà l’univers de Pierre et Gilles, vous aurez plaisir à découvrir cette nouvelle série, tout aussi esthétique et sulfureuse que les précédentes.

Pour les autres, vous pourrez découvrir ces oeuvres à la frontière entre peinture et photographie, qui proposent une réinterprétation originale de la tradition du portrait. 

P&G_LA POUPEE MERVEILLEUSE_BDEn effet depuis plusieurs années, Pierre et Gilles mettent en scène leurs proches, anonymes ou célèbres (Zahia Dehar, Arielle Dombasle, Isabelle Huppert), dans des décors sophistiqués construits grandeur nature dans leur atelier. ils créent pour chaque oeuvre une ambiance originale, grâce à des artifices et accessoires et un jeu complexe de lumière et de cadrage. A cette première étape succède un travail de peinture directement sur la photographie tirée sur toile. Pour finir, les artistes créent pour chaque "tableau", un cadre original (et souvent délicieusement kitsch), comme un prolongement de l’oeuvre exposée.

Grâce à cette technique originale et à leurs deux savoir-faire combinés, Pierre et Gilles ont développé un style bien à eux, entre légèreté et citations picturales pointues, érotisme et grands thèmes sociaux contemporains, à découvrir ou re-découvrir absolument!

 

Pierre et Gilles
jusqu’au 31 mai 2014
Du mardi au samedi
de 10h à 19h

Le Printemps arabe, photographie peinte, 2011 
© Pierre et Gilles
Courtesy Galerie Daniel Templon, Paris et Bruxelles.
La poupée merveilleuse, photographie peinte, 2012
© Pierre et Gilles
Courtesy Galerie Daniel Templon, Paris et Bruxelles.
Publié dans Expositions | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Fabien Mérelle, l’exposition coup de coeur du printemps!

plan2Galerie Praz-Delavallade
5 Rue des Haudriettes
75003 Paris

FM14D4_webUn vent de fraîcheur souffle sur la galerie Praz-Delavallade, où l’on peut découvrir actuellement les oeuvres de Fabien Mérelle,  jeune artiste français diplômé des Beaux-Arts de Paris.

Dessinateur de talent, Fabien Mérelle s’inspire de ce qui l’entoure: sa vie, ses rêves, ses peurs, sa paternité, les sans-abris de Paris, etc.
Très intimes, ses dessins (principalement des autoportraits) le représentent en pyjama, qui fut sa tenue de travail dans sa période "post-Beaux arts". Ce personnage, mi-somnambule, mi-rêveur fait indubitablement penser à Little Nemo, ce comic strip du début du siècle qui relate en une page les rêves merveilleux d’un petit garçon, finissant toujours par se réveiller en sursaut à la dernière case.
À l’instar de Little Nemo, Fabien Mérelle met en scène ses peurs et ses observations du monde qui l’entoure et crée un univers onirique, à la limite du fantastique, dans lequel le spectateur se laisse embarquer.

Fabien_Merelle_1396973571_0Inspiré par les mythes grecs, et les croyances ancestrales tournées vers les divinités naturelles, Fabien Mérelle exprime pleinement sa passion pour la nature en produisant des créatures hybrides entre l’homme et l’élément végétal, faisant de la feuille ou de l’écorce, un prolongement naturel du corps humain.
Les animaux, également au coeur du travail de l’artiste qui produit depuis quelques années un bestiaire dessiné, nous invitant à méditer sur nos rapports et le regard que nous portons sur ces autres être vivants, qui peuvent parfois se révéler plus sages que nous!

 

L’exposition n’est pas très grande (une quinzaine de dessins et 3 sculptures), ce qui est un peu frustrant car on en demande encore en sortant de la galerie, mais suffisant pour pénétrer dans l’univers parallèle de ce jeune artiste, entre poésie et cauchemar, bourré d’humour et de contradictions, bref, à l’image de notre monde!

 

Fabien Mérelle
Jusqu’au 17 mai 2014
du mardi au samedi
de 11h à 19 h

Bouture, 2014
Fabien Mérelle

© 2014 PRAZ-DELAVALLADE
Daphné, 2014
Fabien Mérelle

© 2014 PRAZ-DELAVALLADE
La grange, 2014
Fabien Mérelle

© 2014 PRAZ-DELAVALLADE
Publié dans Expositions | Tagué , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Les prochaines visites guidées des galeries sont programmées!

image visiteChers curieux,
Venez faire le plein d’art contemporain avec les visites guidées des galeries pour tous.
En famille ou entre amis, découvertes et décryptages sont au programme de ces visites!

Prochaines VISITES FAMILLES:
Mercredis 9 et 16 avril à 16h.
Prochaines VISITES GUIDÉES:
Samedis 12 et 26 avril à 16h.

Pour réserver cliquez ici.
Pour toutes informations supplémentaire n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante: lesgaleriespourtous@gmail.com .

Publié dans Actualités | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

Oleg Dou de la photo belle et intelligente à la fois!

plan2Russiantearoom Gallery
42 rue Volta
75003 Paris

 

Vous aimez regarder les rubriques mode des magazines féminins mais vous les oubliez aussitôt la dernière page tournée? Vous aimez l’art intelligent mais vous n’êtes pas très fan de photo-reportage?
J’ai ce qu’il vous faut!
4_Oleg DOu_Hear Yourself_2006La Russiantearoom gallery présente jusqu’au 3 mai 2014, 12 photographies et 4 sculptures en porcelaine de l’artiste Oleg Dou, qui a su allier avec génie, une production photographique esthétiquement impeccable à un discours construit sur la notion actuelle de beauté. 
Les portraits présentés sont caractéristiques de l’esthétique particulière de l’artiste, à mi-chemin entre la photographie et la modélisation 3D. Face à ces photos, on ne peut s’empêcher de se questionner.
Photographie ou création numérique? Vivante ou inanimée? Authentique ou artificielle?
Le doute plane, et le flou s’intensifie quand cohabitent sur le même visage, ces bouches suaves et frémissantes et ces yeux sans vie.

*temp*Pourtant, au commencement de chaque image, il y a la photographie d’un visage "nu", sans la moindre touche de maquillage. C’est à partir de cette image réelle que l’auteur re-façonne ses modèles, les transformant progressivement en quelque chose de nouveau, grâce à cet outil magique qu’est photoshop!
Le fameux logiciel qui fait de toutes les stars des femmes et des hommes zéro défauts!
En effet, au cours des dernières décennies, le monde a assisté à l’accumulation d’une masse gigantesque d’images dans le domaine de la publicité, de la mode et des magazines. Toutes ces représentations d’êtres stéréotypés, toujours jeunes, aux dents blanches et à la peau parfaitement lisse, ont trompé plusieurs générations de spectateurs.
Nous imposant une image de la beauté aussi figée que les visages du couple Brangelina le soir de la remise des Oscars (encore un peu de botox Brad?).
Aujourd’hui, entre chirurgie esthétique et retouches numériques, la beauté ne paraît être rien de plus qu’une fiction bien orchestrée pour sortir sur papier glacé!

A 0184La série « Another Face » fait justement echo à cette recherche impitoyable de la beauté extérieure et du contrôle que l’on veut exercer sur notre corps, notamment grâce à la chirurgie. En effet, les visages des femmes représentées sont couverts de fines bandelettes évoquant des pansements, et sont crayonnés comme pour préparer des incisions. Évoquant tout à la fois la maladie, la mort (référence à la momie égyptienne) et le générique de Nip/Tuck, ces clichés illustrent parfaitement le vent morbide qui souffle sur notre représentation actuelle du beau. Car à trop jouer les apprentis sorciers, nous sommes en train de créer une "beauté au formol", qui suscite tout autant l’envie que l’effroi.

Alors réconciliez-vous avec votre tâche de naissance, vos lunettes grossissantes et votre petit duvet qui font de vous des êtres si vivants, en partant à la découverte de l’intolérable beauté des créatures d’Oleg Dou!

Oleg Dou, 8ans, Rétrospective
Jusqu’au 3 mai 2014
du mardi au samedi
de 14h à 19 h

Hear Yourself, 2006
© Oleg Dou
MK 4, série « Mushroom Kingdom », 2013
© Oleg Dou
Mask2, série « Another face », 2011
© Oleg Dou
Publié dans Expositions | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Dans la peau de l’ours, la performance à regarder en direct de votre ordinateur!

plan2Musée de la Chasse et de la Nature
62 rue des Archives
75003 Paris

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 13 avril 2014, l’artiste français Abraham Pointcheval va habiter une peau d’ours naturalisé, au 1er étage du musée de la Chasse et de la Nature.
Pendant 13 jours, l’artiste sera épié 24h/24  par des caméras de vidéosurveillance, qui retransmettront en direct toutes les actions du performeur sur le site internet du musée.

illus-a-propos-02

Cette idée peu paraître incongrue, mais pas lorsque l’on connait le passif de cet artiste, qui est un familier des performances de ce genre. En effet, il ne cesse d’inventer des expériences artistiques extrêmes afin de tester ses limites et d’atteindre un état qui lui permettra de voir le monde sous des angles encore inexplorés.
Quelques exemples?
resizer.phpAbraham Pointcheval s’est déjà emmuré une semaine dans une librairie, enterré sous le parvis de l’hôtel de ville de Tours pendant huit jours, il s’est enfermé durant sept jours dans un trou d’une hauteur de 1 m 70 et de 60 cm de diamètre, creusé dans le sol de la galerie Ho de Marseille et a poussé un cylindre de 70kg (qui était à la fois un abri et une camera obscura), une année durant, en plein coeur des Alpes…

poincheval_zoom945Cette fois-ci, sa réclusion volontaire se fera dans la peau d’un ours brun, monté sur un socle de la fabrication de l’artiste. Allongé dans l’animal taxidermé, Abraham Pointcheval ne disposera que du strict nécessaire à sa survie, et sera livré aux regards des visiteurs du musée, ainsi qu’à ceux du Musée Gassendi, du MAC /VAL et du Palais de Tokyo, (où la performance sera retransmise en direct), ainsi qu’aux regards des internautes… une vraie téléréalité en somme!
Contrairement à ses précédentes expériences de réclusion, où l’artiste était plongé dans un isolement extrême, ici il devra faire face au public, qui est invité à parler à l’artiste, à le distraire en lui lisant des livres, à jouer de la musique, etc. 

Par cette expérience, l’artiste essayera de « devenir animal », mais sera donc plus proche de l’animal "attraction" du zoo de Vincennes (qui rouvre le 12 avril 2014), que de l’ours sauvage des montagnes!

 

Publié dans Actualités, Expositions | Tagué , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Devenez collectionneur!!

plan2Galerie Polka
12, rue Saint-Gilles
75003 Paris

Vous aimeriez bien devenir collectionneur, mais vous pensez que c’est au-dessus de vos moyens? FAUX!
Grâce au Happening numérique organisé par la galerie Polka à l’occasion de l’exposition Brooklyn, vous pouvez acquérir une photo de William Klein pour … 180€ !

Mister_Coney_Island,Brooklyn,2013©WilliamKlein_CourtesyPolkaGalerieLe samedi 24 mai 2014 (dernier jour de l’exposition), la galerie Polka organise en présence du photographe, un happening exceptionnel durant lequel, les participants (qui auront versé une participation de 180€ au moment de leur réservation) pourront choisir une image parmi les 57 composant le mur visuel de l’exposition Brooklyn + William KLEIN. Un tirage numérique de cette image, au format unique (25 x 34 cm), sera réalisé en direct et sous la supervision du photographe. La photographie sera ensuite signée, numérotée et tamponnée. La série ne sera produite que le temps de cette journée.

Defile_jamaïcain,Brooklyn,2013©WilliamKlein_CourtesyPolkaGalerieEn d’autres termes, si vous choisissez une image qui aurait échappée aux 199 autres participants du happening, vous serez le seul et l’unique détenteur de cette photo, et ce jusqu’à la fin des temps!!
Au delà du grand privilège que cela vous conférera, il faut rappeler que lorsque l’on vend ou achète de la photographie ou tout autre support reproductible, le prix est déterminé par la cote de l’artiste et le nombre d’exemplaires que l’on va produire de l’oeuvre.
Une photo tirée à 100 exemplaires, sera donc vendue beaucoup moins chère qu’une photo tirée à 5 exemplaires, la rareté faisant monter le prix.

Bien entendu, la première règle à respecter pour un collectionneur, c’est d’abord d’aimer ce que l’on achète! Il ne s’agit pas ici d’un investissement financier qui nous rapportera 100 000€ dans 10 ans (on est pas Pinault non plus!), mais plutôt du plaisir de posséder une oeuvre d’art que l’on admire.

Plage_Coney_Island,Brooklyn,2013©WilliamKlein_CourtesyPolkaGalerieJe ne peux donc que vous pousser à aller découvrir cette exposition, première série numérique de l’artiste, qui a tenté de saisir " l’exubérance, l’impertinence de la vie" en  sillonnant les rues de Brooklyn, travaillant de jour comme de nuit, attrapant des images depuis la fenêtre de sa voiture, arpentant les plages de Coney Island et de Brighton.
À l’âge de 86 ans, William Klein construit un kaléidoscope de Brooklyn, captant la diversité et le dynamisme bouillonnant de ce quartier mythique de New York, à la fois esthétique et plein de vérité.

Alors n’hésitez pas, si vous avez le coup de coeur pour une de ces images, foncez! Car 200 places seulement sont disponibles…

 

Brooklyn + William KLEIN
jusqu’au 24 mai 2014
Du mardi au samedi de 11h à 19h30

Mister Coney Island, Brooklyn, 2013
© William Klein / Polka Galerie
Défilé jamaïcain, Brooklyn, 2013
© William Klein / Polka Galerie
Plage à Coney Island, Brooklyn, 2013
© William Klein / Polka Galerie
Publié dans Expositions | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

Le dessin, de l’art contemporain?

DRAWING NOW
plan2Carreau du Temple
4 rue Eugène Spuller
75003 Paris

plan2 Espace Commines
17 rue Commines
75003 Paris

Michael-Rampa-2-©-Galerie-Christophe-Gerber1On a souvent une image assez vieillotte du dessin, se situant entre le dessin académique (nu, fusain et fixatif) et celui de notre petit neveu de 5 ans… Et pourtant, c’est un médium plein de ressources et la 8ème édition du salon Drawing now nous le prouve cette année encore!

Du mercredi 26 au dimanche 30 mars 2014, le salon Drawing Now expose 87 galeries internationales afin de faire découvrir aux visiteurs toute la diversité du dessin contemporain d’aujourd’hui et de ces 50 dernières années.
Divisés sur deux sites, la majorité des exposants se situent au Carreau du Temple, tout juste rénové, qui offre un écrin de choix aux artistes présentés. Les jeunes galeries sont elles visibles à  l’Espace Commines, à quelques minutes à pieds.
Du noir et blanc à la couleur pure, du figuratif à l’abstrait en passant par la BD et le street art, il y en a pour tous les goûts, toutes les formes et toutes les tailles dans les allées de Drawing Now!

DSC_0289Si vous visitez le salon, ne ratez pas le stand de la galerie Suzanne Tarasiève en B3 (il vous sera de toute façon difficile de passer à côté, car c’est la seule qui a osé le volume!) qui expose une installation du collectif Le Gun, intitulée Ambulance, née d’un dessin collaboratif du groupe d’artiste.

Yann-Thoreau-Clement-Fusain-et-craie-sur-papier-160x295-©-galerie-melanieRioJ’ai également beaucoup aimé les dessins noirs et blancs de Yann Thoreau (galerie MelanieRio, I3), ceux minutieux et organiques de Yoshio Kitayama (galerie MEM, I4), les sublimes aquarelles de Michael Rampa (galerie Christopher Gerber, F15) et l’univers acide et coloré de speedy graphito (galerie Polaris, D4).

Grâce à la diversité des oeuvres présentées, Drawing now permet de se refaire une idée du dessin contemporain dans un événement à taille humaine, mais malheureusement assez cher (le tarif plein est à 16€)!
Les petits budgets pourront néanmoins se consoler en allant visiter l’exposition de Didier Rittener, Lauréat du prix Drawing Now 2013, au BHV Marais jusqu’au 29 mars, qui elle, est gratuite!

 

Anaïs Montevecchi

DRAWING NOW
Du 26 au 30 mars
De 11h à 20h
Nocturne le vendredi jusqu’à 22h.
Plein tarif: 16€
Tarif réduit: 9€

 

© Michael Rampa / Galerie Christophe Gerber
Ambulance, Collectif Le Gun
© Le Gun / Galerie Suzanne Tarasiève
© Yann Thoreau / Galerie melanieRio
 
Publié dans Expositions | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

Visite guidée, samedi 29 mars à 16h!

La prochaine visite guidée des Galeries pour tous aura lieu samedi 29 mars à 16h!
Pour participer à cette balade découverte des galeries d’art, n’hésiter pas à réserver votre billet dès maintenant en cliquant ici.
Durée: 2h
Tarif: 8€
N’hésitez pas à me contacter pour tous renseignements: lesgaleriespourtous@gmail.com.
À samedi pour faire le plein de découvertes!

Publié dans Actualités, Non classé | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire

Les 5 idées déco à piquer aux artistes contemporains!!

On va souvent visiter les galeries d’art pour découvrir de nouveaux artistes, s’ouvrir l’esprit, se cultiver… mais on peut aussi aller piquer des idées déco pour donner un côté "arty" à notre intérieur!
Voici donc ma sélection des 5 idées déco les plus inspirantes pour se créer un intérieur 100% art contemporain:

1- LES MURS MONOCHROMES À LA CLAUDE RUTAULT

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Claude Rutault est un artiste français qui nourrit une réflexion poussée autour de la peinture. Il met sur le même plan la peinture murale (celle du mur de sa cuisine) et l’oeuvre d’art peinte sur toile, en peignant des toiles tendues sur châssis de la même couleur que le mur sur lequel elles sont accrochées. Les châssis, de différentes tailles et formes, deviennent des motifs sur le mur monochrome.
Claude Rutault a un petit faible pour le rose, mais on est pas obligé de faire pareil!
On aime:
- le mur de couleur vive.
- les motifs formés par les châssis qui cassent la monotonie de la couleur.
- la facilité à le reproduire chez soi en achetant des châssis dans des magasins de matériel beaux arts ou à faire soi-même.

2- LES GUIRLANDES DE BILLETS DE GIANNI MOTTI

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous n’avez plus confiance en votre banque? Vous ne savez plus quoi faire de vos économies? Faites- en des guirlandes de billets comme Gianni Motti!
Avec Moneybox (2009), cet artiste italien dénonçant la crise économique et l’omniprésence de l’argent dans nos sociétés capitalistes, étale au grand jour le budget de l’exposition (normalement consacré à la production d’une oeuvre), faisant de l’argent l’œuvre principale de cette exposition.
Pour les petits budgets, les billets de monopoly fonctionnent très bien aussi!
On aime:
- l’effet que cela produit quand on rentre dans la pièce.
- le côté aérien.
- l’humour de cette installation.

3- L’OEUVRE SALA LONGHI DE FRED WILSON

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fred Wilson est un artiste conceptuel américain né en 1954. Avec cette oeuvre intitulée Sala Longhi, qui date de 2011, il recrée la salle du musée Ca’Rezzonico de Venise, consacrée à l’artiste Venitien Pietro Longhi. Dans cette oeuvre, Fred Wilson a découpé des ronds blancs aux endroits où apparaissent les visages des personnages sur les tableaux originaux, et a travaillé avec les célèbres verriers de Murano.
On aime:
- le contraste ente le verre noir (lisse, froid, moderne) avec les cadres dorés.
- le mode d’accrochage "à l’ancienne", avec cette accumulation de tableaux les uns au dessus des autres, appliqué à des oeuvres contemporaines.
- la mise en valeur de l’applique en l’encadrant.

4- LES DESSINS MURAUX DE DELPHINE GIGOUX-MARTIN

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Delphine Gigoux-Martin est une jeune artiste française qui questionne les relations entre nature et culture, humains et animaux. Pour ces grands dessins muraux, elle utilise du fusain (élément naturel), qu’elle marie avec des objets décoratifs en porcelaine blanche.
Que faire des étoiles de mers décoratives du pot pourrit que vous a offert votre belle mère à Noël? Recyclez-les à la façon de Delphine Gigoux-Martin!
Vous pouvez également remplacer les pigeons écrasés de la pièce le dernier vol (un peu morbide comme déco!) par des fleurs en porcelaine.
On aime:
- le dessin agrémenté d’éléments en relief.
- le contraste entre le dessin au fusain et les éléments en porcelaine blanche.
- la beauté et la fragilité du rendu.

5- LE PARTERRE DE PERLES DE MONA HATOUM

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mona Hatoum est une artiste Libanaise, qui s’inspire de son histoire personnelle pour exprimer l’exil, la guerre, la condition des femmes, produisant une oeuvre à la fois intime et conceptuelle.
Avec l’oeuvre Turbulences (2012), elle enferme des billes de verres de tailles différentes à l’intérieur d’un carré délimité par des fils de nylon. Avec cette installation, elle questionne les notions de frontières (lignes invisibles) et de limites, qui, tout à la fois enferment et forment un tout.
Attention, si vous avez un chat, cette oeuvre peut vite devenir son jouet favori!
On aime:
- les perles transparentes qui changent de couleur avec la lumière.
- le côté fragile de l’installation qui contraste avec la forme géométrique du carré.
- le côté ludique de cette pièce.

Mesdames, Messieurs, à vous outils pour donner à votre salon des allures de Musée d’art contemporain!

Publié dans Expositions | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Visite guidée, samedi 15 mars à 16h!

la guideLa prochaine visite guidée des Galeries pour tous aura lieu samedi 15 mars à 16h!
Pour participer à cette balade découverte des galeries d’art, n’hésiter pas à réserver votre billet dès maintenant en cliquant ici.
Le principe des visites reste le même mais le "chapeau" est remplacé par une participation de 8€ par personne.
N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignements: lesgaleriespourtous@gmail.com.
À samedi pour faire le plein de découvertes!

Publié dans Non classé | Poster un commentaire